ESSAYER AVANT D'ACHETER

Commandez sans payer et profitez de 15 jours d'essais avec

Commandez sans payer et profitez de 15 jours d'essais avec

Depuis que je vous parle de BOKU et de sa façon formidable de transformer vos toilettes standards en WC japonais pour rendre vos petits culs tout propres après popo, je me suis dit qu'il était peut-être temps de vous faire un petit topo sur l'histoire des toilettes japonaises. Je vous rassure tout de suite, je ne vais pas vous faire un long discours relou ou un Secrets d'Histoire à la Stéphane Bern mais plutôt vous donner quelques infos que j'ai glanées par ci par là et que je trouve plutôt sympa de partager avec vous.

Libre à vous par la suite d'étaler vos connaissances sur le sujet auprès de vos potes au moment de l'apéro !

 

La naissance des WC japonais

Alors pour commencer, j'ai un aveu à vous faire : les WC japonais sont nés…en Suisse. Hein ?!? Quoi ? Mais qu'est-ce que tu racontes ??? As-tu perdu l'esprit cher William ??? On nous aurait menti depuis tant d'années ??? Force est de constater que oui !

C'est la société Helvète Geberit, à la fin des années 70, qui a fabriqué les premiers modèles de toilettes avec douchette lavante intégrée mais ils n'ont pas rencontré le succès escompté en Europe. La raison avancée pour expliquer cet échec : il n'y avait pas de prise de courant dans les toilettes européennes. C'est sûr que sans électricité, ça ne pouvait pas fonctionner !

 

Pourquoi on les appelle toilettes japonaises ?

À cette époque au Japon, les habitants utilisaient les mêmes toilettes que chez nous et des toilettes à la turque, mais eux, disposaient d'une prise électrique dans leurs lieux d'aisance. J'avoue ne pas trop savoir pourquoi mais c'était comme ça. En 1980, l'entreprise japonaise TOTO (aucun rapport avec les blagues !) reprend le concept de toilettes avec jet d'eau lavant et en dépose les brevets. Et là, le succès est au rendez-vous !

Depuis plus de 40 ans, le développement et l'implantation dans les WC nippons de toilettes à bidet et jet d'eau a été croissant (miam). D'après les chiffres que j'ai pu consulter, près des 2/3 de la population japonaise possède chez elle ce type de WC et on en trouve également dans différents lieux publics, des restos, des bars, des aéroports, etc.

Ces WC japonais peuvent être déroutants pour les étrangers puisque la plupart sont dépourvus de papier toilette mais équipés d'un écran de contrôle.

 

Des toilettes japonaises de plus en plus high-tech

En plus de 40 ans, les WC japonais ont énormément évolué par rapport à ce qu'ils étaient au tout début de leur invention. La société TOTO (toujours pas de rapport avec les blagues !) est même entrée dans le Guinness Book des Records car elle fabrique "les toilettes les plus sophistiquées du monde". Si c'est pas la classe à Dallas ça quand même ! Et en effet, quand on regarde toutes les options disponibles, y'a du lourd ! Et je pèse mes mots… Le premier plus qui a été apporté au concept de base des toilettes à bidet, c'est le siège chauffant. Si ça peut paraître assez anecdotique voire luxueux pour certains, ça ne l'est pas tant que ça pour les Japonais. Au pays du Soleil Levant, peu de logements sont équipés d'un chauffage central donc s'il y a bien une pièce dans laquelle on se gèle les fesses, c'est les toilettes !

Et poser son royal séant sur de la porcelaine froide, non seulement c'est désagréable mais en plus ça n’aide pas à la décontraction des muscles fait se contracter les muscles, ce qui ne facilite pas vraiment l'évacuation des troupes lors d’un débarquement en bonne et due forme. du caca alors que c'est pour ça qu'on était entré dans les toilettes au départ !

 

La technologie au service des toilettes japonaises

Le siège chauffant est l'une des premières fonctionnalités du WC japonais à avoir séduit ses utilisateurs. Par la suite, d'autres idées qui peuvent paraître plus ou moins farfelues, utiles et onéreuses sont venues compléter le produit.

Le séchoir à cucul / Le sèche cul : une option vraiment pas mal après avoir fait la petite ou la grosse commission et qui permet surtout d'économiser un max de papier toilette.

L'ouverture automatique de la lunette : bien pratique pour éviter les sempiternelles engueulades de couples pour savoir si l'abattant doit rester relevé ou couché.

L'ajustement du jet d'eau : option sympa aussi selon qu'on aime ressentir plus ou moins fortement l'éclat de l'eau sur son popotin.

La chasse d'eau automatique : pratique pour les têtes en l'air qui ont la fâcheuse habitude de laisser les suivants profiter de leurs productions urinaires et fécales ; et hygiénique puisqu'on n'a pas besoin de toucher la chasse d'eau avec ses mains.

La ventilation : intéressante si vous-même ou ceux qui partagent vos toilettes êtes des chieurs de compèt' qui ont tendance à embaumer de leurs effluves l'intégralité de la maison après avoir fait un dépôt en espèce à la BDC (Banque du Caca). (Pour info, craquer une allumette, ça fonctionne aussi très bien et c'est bien moins cher !).

Le siège de toilette massant : là il faut bien dire que ça va quand même un peu loin. Perso, je suis pas certain d'avoir envie de me faire tripoter l’arrière train que mon cucul bouge en même temps que je m'affaire, mais pourquoi pas après tout ! Y'en sûrement à qui ça plaît et qui serais-je pour les juger ?

La musique : qu'on appelle ça le syndrome de la princesse ou autre, beaucoup de personnes (et pas que des femmes) n'arrivent pas à déféquer voire à uriner si elles savent qu'elles peuvent être entendues. La musique permet donc de couvrir les bruits de prouts et autres ploufs afin de se sentir plus à son aise.

Les options sur ce type de toilettes sont vraiment nombreuses mais je ne vais pas non plus toutes vous les énumérer, j'ai des Boku à livrer, et une vie à vivre moi et… une envie pressante ! Sachez tout de même que les WC japonais nouvelle génération sont connectés. Ils sont capables d'analyser la composition de vos excréments pour en définir vos taux de cholestérol et de sucre par exemple. Perso, si ça peut m'éviter les piqûres, et des visites intrusives dans mon coffre fort, ça me va très bien !

 

T'as pas l'argent pour acheter un WC japonais ? Adopte un BOKU ?

J'imagine que je vous ai vendu beaucoup de rêve en vous présentant les différentes options disponibles sur un WC japonais. Je suis vraiment désolé de vous faire redescendre sur terre mais les toilettes japonaises, les vraies, ça coûte la peau du cul ! En moyenne 1500€. Alors que BOKU, c'est pas cher, ça vous fait économiser du papier toilette à tel point que votre achat s’auto rembourse en moins d’un an, c'est facile à installer et ça vous nettoie la rondelle & la prunelle après popo comme personne.

Bon je vous l'accorde, avec BOKU vous êtes obligé de vous essuyer tout seul, vos miches ne sont vous n'êtes ni massées ni ventilées et rien n'empêchera les histoires de battant de cuvette venir pourrir la relation avec votre moitié. Par contre, je vous garantie que votre bien-être intime prendra un ascenseur direct direction le 7ème ciel de l’hygiène.

Rupture de stock

Soyez prévenu de la réouverture des ventes!

×